Aller au contenu principal

Pachade d’Auvergne sucrée ou Farinette aux Myrtilles du Cantal

Pour ma dernière recette proposée pour le CMUM de ce mois ci, et dont le thème choisi par Yolande est : « Les spécialités de nos régions » je voulais proposer une recette sucrée après mes 2 recettes salées, du Tian provençal et de mes pommes de terre Sarladaises. Pourquoi pas une Pachade ? Vous connaissez ? C’est cette super grosse crêpe que l’on fait cuire à la poêle en Auvergne dans laquelle on fait fondre du Cantal vieux ou du St-Nectaire avec si on veut des champignons, des herbes, du jambon de pays etc… Mais elle peut aussi se faire en version sucrée.

La version au fromage est très riche comme le sont souvent les spécialités de la région Auvergnate de mes ancêtres (il y fait froid l’hiver). Eh oui, si je suis Parisienne, je suis de descendance Auvergnate et plus précisément du Cantal, alors la Truffade, l’Aligot, le Pounti, ces super plats Auvergnats ça me connais.
En sucrée, version un peu moins riche, la Pachade est réalisée très souvent aux pommes ou aux Pruneaux mais dans le Cantal la Farinette comme on l’appelle plutôt et qui veut dire omelette enfarinée, est aux Myrtilles ! Comme je les adore ça tombe bien !

INGRÉDIENTS

Pour 6 personnes dans une poêle de 24 cm

4 oeufs
8/9 cuillères à soupe bombées de farine T 45
25 CL de lait froid
1 pincée de sel
50 gr de sucre roux
3 cuillères à soupe de Myrtilles fraîches

PRÉPARATION

  • Commencer par faire la pâte à crêpes :
  • Casser les oeufs dans un saladier
  • Ajouter le sucre et la pincée de sel
  • A l’aide d’un fouet manuel, fouetter le tout jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
  • Tamiser la farine et l’ajouter en plusieurs fois pour éviter les grumeaux.
  • Ajouter progressivement le lait jusqu’à l’obtention d’une belle pâte pas trop liquide. Laisser reposer la pâte 1 h ou deux.
  • Ajouter une grosse noix de beurre dans une poêle et laisser fondre.
  • Lorsque le beurre commence à frémir, ajouter la pâte à crêpe, à travers une passoire au cas où il y aurait quelques grumeaux.
  • Laisser cuire à feu doux. De temps en temps décoller les bords et les amener au centre comme pour une omelette.
  • Lorsque la pâte commence à être bien prise et que l’on peut soulever la Pachade avec une spatule, (elle ne doit pas coller à la poêle) ajouter alors les myrtilles.
  • Poursuivre la cuisson jusqu’à ce que le dessus soit complètement prit (il ne doit plus y avoir de pâte liquide et les myrtilles doivent être prises dans la pâte).
  • A ce moment là faire glisser la Pachade sur une assiette.
  • Laisser refroidir la poêle, puis une fois qu’elle est froide recouvrir la Pachade avec la poêle.
  • Retourner le tout en maintenant la poêle et remettre celle ci sur le feu.
  • Poursuivre la cuisson de l’autre face, pendant au moins une dizaine de minutes à feu doux.
  • Vérifier en soulevant la Pachade, pour voir si les myrtilles ont commencé à cuire, si tel est le cas, arrêter la cuisson.
  • Faire glisser la Pachade sur une assiette, puis placer une autre assiette sur le dessus et retourner le tout
  • Laisser refroidir
  • Au moment de la dégustation saupoudrer la Pachade de sucre en poudre.
  • Déguster la Pachade chaude ou tiède mais pas froide, alors la réchauffer au M.O. si elle est faite à l’avance.

DIFFICULTÉ :

Note : 3 sur 5.

MES AVIS CONSEILS ET ASTUCES

CONSEILS ET ASTUCES


1- J’ai mis 3* pour la difficulté à cause du retournement de cette Pachade qui peut se révéler délicate. En effet, à cause des Myrtilles vous ne pourrez pas retourner la Pachade 2 fois comme on le fait pour un gâteau car celles ci ne seront peut peut être pas toutes incorporées à la Pachade et vous risquez de vous brûler. C’est pourquoi je vous ai détaillé ma façon de faire moins dangereuse. Mais pour cela il faut utiliser une poêle dont le manche peut se retirer.

AVANT DE FAIRE GLISSER LA PACHADE SUR UNE ASSIETTE, assurez vous qu’il n’y a plus de liquide sur le dessus et que les myrtilles sont prises dans la pâte.
FAITES BIEN ATTENTION !!!

AVIS SUR LA RECETTE


Bon je vous avoue que je n’en ferais pas tous les jours car c’est long à cuire et rester debout à surveiller la cuisson n’était pas évident pour moi. Heureusement elle était fort réussie et vraiment très bonne avec mes petites myrtilles que j’aime toujours autant ! Je ne peux que conseiller cette Pachade à tous les gourmands !

Je dédie ce plat au CMUM de ce mois de septembre


Le organisatrices du CNUM Nath – Une cuisine pour Voozenoo & Viviane– Quoi qu’on mange ? et notre marraine Yolande à qui l’on doit ce thème – Les petits plats de Patchouka


Rejoignez 3 927 autres abonnés


80 Comments »

  1. J’adore ce type de dessert, j’ai d’ailleurs une recette de crapiaux du Limousin qui ressemble à celle-ci mais avec des cerises fraîches. C’est un régal. Par contre je les réalise en format individuel dans une poêle à blinis… plus facile à retourner. Belle journée 😘

    Aimé par 1 personne

    • Oui c’est à peu près la même chose comme dessert. Moi aussi j’aime beaucoup. Il est vrai qu’en portions individuelles et bien équipée c’est plus smple c’est sûr !! Merci Linou. gros bisous

      J'aime

    • Pas pochade mais Pachade ou Farinette dans le cantal ! Mais ceci dit oui il en existe dans toutes les régions ! avec des pommes et du rhum j’en ai déjà fait c’est extra ! merci catherine gros bisous

      Aimé par 1 personne

  2. Alors ça !! je connais et j’en fais très souvent 😀
    Au boulot, j’ai deux collègues qui sont Auvergnates et plus précisément d’Ambert. Et sans le faire exprès, elles se sont retrouvées dans la même boite !!
    C’est elles qui me l’ont fait découvrir en version salée (que j’ai sur le blog) et cette version sucrée que j’affectionne tant avec les bonnes myrtilles des Monédières.
    Et tu vois, je la fais tellement que je n’ai même pas eu l’idée de la publier encore.
    Merci pour tes participations.
    De gros bisous et bon week-end.

    Aimé par 1 personne

    • Je me doutais bien que tu devais connaitre ! au fond le cantal n’est pas si loin ? C’est vraiment délicieux mais pour moi c’était un peu compliqué car c’est long à cuire et il me fallait être debout ! Enfin je l’ai réussie et nous nous sommes bien régalés. J’étais ravie de pouvoir l’offrir au CMUM ! Merci Nat gros bisous

      J'aime

      • Tu sais, je pensais à un truc. Moi aussi avec mon accident, j’ai beaucoup de mal à rester en station debout pendant longtemps.
        Mon mari m’a acheté un tabouret de bar en bois et il a ajuster la hauteur en sciant les pieds pour que je puisse me poser devant les fourneaux sans me fatiguer et surtout être à la bonne hauteur.
        Tu pourrais essayer 🙂
        Gros bisous

        Aimé par 1 personne

        • C’est gentil Nat de penser à moi comme ça. J’ai une table haute de cuisine ce qui fait que mes chaises sont hautes et il m’arrive forcément de m’en servir devant le fourneau car sinon je ne pourrais plus faire grand chose. Le jour où j’ai fait cette Pachade je ne pouvais même pas aller de la plaque de cuisson jusqu’à l’évier (l y a 2 m) sans m’appuyer sur le plan de travail ! faire à manger dans ces conditions ça me gave ! mais bon tu dois connaître ? Ce soir je ne fais pas à manger, nous sommes allés au resto à midi et je n’ai pas faim. Mon mari grignotera ce qu’il y a dans le frigo ! bisous Nat, bonne fin d’après midi.

          Aimé par 1 personne

    • C’est ce que je craignais également alors j’ai procédé de façon peut être pas très académique mais ça a fonctionné. Je l’ai fait glissée sur une assiette et j’ai fait refroidir la poêle. Ensuite lorsque j’ai pu l’attraper (mais il ne faut pas qu’elle ait de queue) j’ai recouvert la pachade avec la poêle et j’ai retourné la poêle pour cuire l’autre côté. j’ai attendu que l’autre face cuise puis je l’ai à nouveau fait glisser sur une assiette que j’ai ensuite recouvert d’une autre assiette et j’ai retourné. Le résultat n’était pas mal !
      Sinon tu peux la faire avec d’autre fruits comme la pomme ce sera plus simple tout de même. Bisous Isabelle merci

      J'aime

  3. rhoooooo tu me mets l’eau à la bouche avec cette pachade.. que je ne connaissais pas du tout… mais qui maintenant me fait drôlement envie !! j’imagine le régal…
    un grand grand merci à toi pour cette très jolie et gourmande participation 🙂
    bizzzzooooo

    Aimé par 1 personne

  4. Bah zut alors !!! Je suis pourtant allée plusieurs fois en Auvergne et dans le Cantal et je n’ai jamais eu le plaisir de déguster ni la pachade ni la farinette… Pfft !!! seule solution, que l’Homme m’offre à nouveau une jolie balade gourmande.
    En tout cas, cette crêpe épaisse a voyagé autrefois, on la retrouve sous des noms différents avec des ingrédients divers mais ta version aux myrtilles me fait craquer.
    Merciii Claudine pour cette gourmande spécialité si délicieusement fruitée.
    Bon début de soirée. Bizh. Viviane

    Aimé par 1 personne

    • Peut être que c’est un plat qui est moins proposé maintenant quoiqu’Irisa m’a dit que ça lui rappelait un hôtel près de Chaudes Aigues, où l’hôtesse, Simone Gascuel, toque d’Auvergne leur en proposait au petit déjeuner ! Quelle chanceuse ! Ceci dit tu as raison ce type de plat porte différents noms selon les régions !
      Tu as raison de vouloir y retourner car comme toutes les régions on ne voit pas tout en une fois !
      Je suis heureuse d’avoir pu proposer ce dessert au CMUM alors que je ne l’avais encore jamais publié !! Gros bisous ma viviane !

      Aimé par 1 personne

    • Moi je trouve que je n’en mange pas assez ! j’adore ça mais cuites et comme je ne fais pas beaucoup de gâteaux et desserts… j’ai ai donc profité ! merci Guy gros bisous

      J'aime

    • Oh ! il en existe sous d’autres nom ça dépend des régions. Celle ci est particulièrement faite aux Myrtilles dans le Cantal sous le nom de Farinette et c’est fort bon ! merci Josiane bisous

      J'aime

  5. ça me rappelle un charmant hôtel près de Chaudes Aigues, l’hôtesse, Simone Gascuel, toque d’Auvergne nous en faisait pour le petit déj , mais elle ne mettait pas de myrtilles ! c’est encore plus gourmand chez toi

    Aimé par 1 personne

    • Oh Chaudes Aigues ! j’avais des cousins là-bas mais éloignés et je les ai perdus de vue.. Tu étais gâtée dis donc de les avoir au petit déjeuner, ce n’est pas moi qui ferait la même chose car ça m’a pris du temps ! gros bisous Irisa

      J'aime

  6. Une délicieuse découverte. En fait c’est comme une crêpe très épaisse comme les Matefins du Bugey et du Jura avec des pommes et je dois dire que cela doit être délicieux. Merci pour ce partage gourmand. Bisous ma Claudinette

    Aimé par 1 personne

    • Je ne sais pas comment sont faits exactement les Matefins mais oui ça doit y ressembler s’il n’y a pas de levure. Ca donne une pâte un peu dense mais c’est fort bon. Merci ma Jackie gros bisous

      J'aime

    • Avec plaisir Marion ! On y mange bien dans cette région mais leur plat sont copieux et ils tiennent bien au corps ! Cette crêpe épaisse est assez dense mais délicieuse ! merci à toi Gros bisous

      J'aime

  7. Ta pachade me fait penser à la grosse crêpe épaisse aux pommes que l’on cuisine souvent en Alsace. Et la décliner avec des myrtilles ne peut être que délicieux ! J’avoir que je ne connais pas le Cantal, je ne connais que les départements qui en sont limitrophes. Il faudra que j’y passe quelques jours la prochaine fois que je vais en Lozère pour le découvrir, ça doit être très beau et goûter l’aligot. Ce thème est vraiment très sympa pour connaître ou remettre en tête nos belles spécialités. Passe une belle semaine Claudine, je t’embrasse

    Aimé par 1 personne

    • Oui je pense qu’il y a sans doute un nom de cette spécialité dans plusieurs régions. Elle peut se faire en sucré ou en salé. J’ai choisi le sucré mais je me suis pas simplifier la vie en choisissant la myrtille. J’avais peu qu’elles n’éclatent de trop et que du coup ce soit gâché, Bon j’ai eu de la chance ça a été mais je t’avoue que je ne la recommencerais pas 2 fois. Heureusement c’était bien bon.
      Si tu ne connais pas le cantal oui cette région vaut le détour mais il faut qu’il fasse beau car sinon je trouve ça triste ces toits noirs. On y mange bien aussi mais les plats sont assez copieux et ils tiennent au corps ! J’ai des souvenirs de petite fille de cette région.. il fallait absolument que je fasse quelque chose de là-bas. Bonne semaine à to Laurence, je t’embrasse

      J'aime

  8. Je découvre cette pachade, il m’est arrivé de faire quelque chose de semblable sans le savoir, comme une grosse crêpe garnie de fruits, j’en ai fait une avec des mirabelles récemment pour mes filles qui adorent ça, les gendres aussi ont aimé 😉 . Ce doit être excellent avec ces belles myrtilles ! De gros bisous Claudine

    Aimé par 1 personne

    • Coucou Brigitte te revoici ? c’était beau la Sardaigne ? je pense que tu as du être emballée !
      Il existe beaucoup de recettes un peu similaire mais parfois il y a de la levure. Pas dans cette recette du coup c’est assez dense. C’était bien délicieux avec ces myrtilles !! Merci beaucoup. Bonne reprise ! gros bisous

      Aimé par 1 personne

        • Je pensais que c’est ce que nous pourrions faire aussi : voyager à notre retraite mais… la maladie dont je souffre s’est accentuée alors du coup on a fait l’impasse ! Heureusement que nous avions pas mal voyager plus jeunes ! Profites en à fond on ne sait pas de quoi l’avenir peut être. Gros bisous Brigitte

          Aimé par 1 personne

    • C’est effectivement ça mais c’est plus dense, on ne met pas de levure. On peut le faire soit en sucré avec des fruits soit en salé avec du fromage par exemple mais ça tent bien au corps !! gros bisous Marie merci

      J'aime

    • Oh je ne la ferais pas tous les jours car c’est long à cuire et comme j’ai des difficultés à tenir debout… mais je l’aurais bien partagée avec toi au moment venu ma Zika ! c’est un plat de par chez moi ! gros bisous

      J'aime

    • Ca se fait aussi aux pommes. Aux myrtilles c’est plus dans le cantal et sous le nom de farinette ! Tu as raison chaque région à sa spécialité de crêpe épaisse !! gros bisous Martine, bon début de semaine

      J'aime

    • Merci ma Delphine. La Farinette du cantal aux myrtilles c’est vraiment trop bon mais ce n’est pas évident à faire. Celle aux pommes est plus simple et c’est au fromage encore plus ! gros bisous

      J'aime

  9. Pachade chez toi Pascade pour moi recette venant de ma Maman qui est Aveyronnaise et qui nous faisait souvent des pascades salées ou sucrées quel bon souvenir tu me fais revivre.
    Ta Pachade est très réussie et elle est trés gourmande , il y a longtemps que je veux en faire une….
    Merci ma chère Claudine .
    Bonne semaine .

    Aimé par 1 personne

    • C’est vrai elle change de nom en fonction des régions ! d’ailleurs dans le Cantal c’est Farinette le plus souvent. Ce n’était pas évident à faire pour moi car il faut rester longtemps debout. Ca m’a tuée, mais j’ai été contente du résultat.
      Je suis ravie que mon petit dessert te rappelle de doux souvenirs, on en a besoin c’est sûr ! Gros bisous Yolande, bonne semaine à toi

      J'aime

Vous aimez ? Dites le moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :