Aller au contenu principal

Croustillant de jambon tomate au Crescenza di Capra

Croustillant de jambon tomate au Crescenza di Capra

Je vais vous laisser pour quelques jours, alors ne vous étonnez pas de mon silence. Je pars dans la Vienne à un anniversaire familial puis ma soeur nous invite à passer 2 jours à l’Ile d’Aix où elle a une maison.

Avant de partir il fallait bien manger et je n’avais plus grand chose dans le frigo. Comme j’avais réalisé dernièrement des petits roulés croustillants aux épinards et haddock, il me restait des feuilles filo. Ca irait très bien pour notre dernier repas.  Je les avais bien enfermées sous vide pour qu’elles se conservent. Je l’avais déjà fait et c’était super mais là lorsque j’ai ouvert le paquet et que j’ai voulu les prendre, je me suis vite rendue compte que ça allait être compliqué de faire des roulés croustillants !  je n’avais que des morceaux. Plus une feuille entière. Mince ! J’avais du retirer trop l’air et je les avais abimées. Bon pas de panique, si je mets les morceaux dans des petits plats allant au four, ça devrait le faire non ? Du coup j’ai fait comme des petits nids en utilisant des tomates du jambon et un morceau d’un fromage trouvé à Grand frais que je ne connaissais pas et qui ressemblait un peu à la mozzarella mais avec un goût de chèvre.

Ce que j’en pense ?

Eh bien ce n’est plutôt pas mal non ? au fond si je ne vous dis pas qu’en fait c’était raté, vous ne l’auriez pas su ? J’ai trouvé ces petit nids bien sympathiques et surtout très bons ! Ce fromage change un peu de la mozza. Je l’avais acheté pour faire une pizza mais ce n’est sans doute que partie remise car il va falloir le terminer ! Je dédie mes petits nids à cuisinons de saison bien sûr ! 

Ingrédients pour 2 personnes

  • Quelques « morceaux » de feuilles filo
  • 12 tomates coeurs de pigeon
  • 2 tranches de jambon blanc
  • Un morceau de Crescenza di Capra
  • Huile d’olive (ou beurre fondu)
  • Origan

Déroulement de la recette

  1. Laver les tomates et les couper en deux dans leur longueur
  2. Couper le jambon en morceaux
  3. Couper le morceau de fromage en petits bouts.
  4. Huiler ou étaler du beurre fondu sur quelques morceaux de feuilles de pâte filo
  5. Les placer au fur et à mesure dans de petit plats ou ramequins  beurrés allant au four d’une dizaine de cm sur 4 cm de haut.
  6. Faire ainsi plusieurs couches dans tous les sens en laissant dépasser un peu la pâte du bord des petits plats
  7. Placer 12 demi-tomates au fond de chaque plat
  8. Ajouter les morceaux de jambon
  9. Disposer quelques petits bouts de fromage
  10. Ajouter de l’origan séché
  11. Préchauffer le four à 200° C
  12. Enfourner et laisser cuire 15 minutes
  13. Laisser refroidir puis les démouler délicatement
  14. Replacer les petit nids au four pour 5 minute pour qu’ils dorer sur les côtés.
  15. Déguster aussitôt avec une petite salade !

Conseils et les astuces de Gut

Les feuilles filo doivent être en morceaux mais pas trop petits tout de même ! Réservez les plus gros au fond des plats ! Il va sans dire qu’il faut surveiller la cuisson ! Les petits nids doivent être dorés. 

Difficulté :

 

31 Comments »

  1. Comme quoi avec des restes de frigo, on trouve toujours quelque chose à faire et très bon d’ailleurs
    Je ne connais pas non plus ce fromage et comme j’aime tous les fromages qu’il puisse exister surtout le chèvre et la brebis, je me serai bien régalée avec ta recette

    Aimé par 1 personne

    • Je ne sais pas ce qui c’était passé avec ces feuilles filo. Je les avais déjà conservées en les enfermant sous vide mais là je n’avais que des feuilles toutes déchirées. Je suis contente d’avoir pu faire tout de même ce bon petit croustillant ! Ce chèvre n’est pas extraordinaire à manger comme ça mais pour le faire cuire, il est comme la mozza intéressant ! merci Elo

      J'aime

  2. Une très bonne idée et une très jolie présentation ! Franchement, des ratés comme ça, j’aimerai en avoir plus souvent en cuisine… je trouve que ce n’est pas du tout raté, en fait !
    Bravo pour tes idées et tes conseils toujours utiles.

    J'aime

  3. Ça doit faire une dizaine de jours que je vois des recettes avec ce fromage. Je ne le connais pas du tout et j’aime bien découvrir de nouveaux fromages, j’essaierai à l’occasion si je le trouve. Ces petits croustillants ne donnent effectivement pas l’impression d’être le résultat d’une récup, ils sont vraiment sympas et présentent joliment. Je les vois bien pour un repas du soir avec une petite salade ou même pour une petite entrée. Ce petit séjour s’annonce être très agréable ! Je ne connais pas l’île d’Aix mais j’imagine que ça doit être très joli et sans doute préservé. Profite bien de ton escapade ! Je te dis à bientôt Claudine, je t’embrasse

    J'aime

  4. Ah oui dès que l’on ouvre un paquet de Filo il faut l’utiliser tout de suite, j’en ai déjà fais l’expérience..Mais tu as bien réussi à les récupérer, et en plus tu t’es régalée..Bravo et merci pour la recette.
    Bon séjour dans la Vienne bisous

    J'aime

  5. la conservation des feuilles de filo n’est pas si évidente. Elles se dessèchent sur les bords ou parfois sont collées…c’est une jolie pirouette que tu nous as fait là suivi d’une glissade controlee… le résultat final est réussi ! Je te souhaite de passer un Bon séjour familial.
    Passe un bon week-end gros bisous Claudine 🙂

    J'aime

  6. Tu as eu bien raison car ils sont jolis tes nids de jambon. La crescenza commence à être tendance. J’ai découvert ce fromage près du lac de garde cet été mais c’était une crescenza de vache. Le producteur nous a dit « c’est comme de la mozza » mais quand même pas tout à fait. J’ai trouvé cela moins délicat qu’une très bonne mozza italienne. Bref, je m’éloigne. J’aime beaucoup ton plat italien
    Gros bisous et profite bien de ta famille
    PS : j’ai pris le temps de me balader sur Cuisions de saison hier soir. Comme il est beau ton site. Tu as fait un boulot de dingue Claudine, chapeau bas M’dame

    J'aime

  7. Mais quelle excellente idée elle devrait entrer dans la catégorie « je cuisine malin » ou « comment revisiter les restes »

    Tu ne te laisses pas abattre, je salue ton ingéniosité.. Une vraie source d inspiration..

    Surtout profite de ces quelques jours de repos et reviens nous vite..

    Bon voyage ma Gut..

    J'aime

Vous aimez ? Dites le moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :