Aller au contenu principal

Dos d’Eglefin et son pastasotto parfumé au poivre Timut et épices

Dos d’Eglefin et son pastasotto parfumé au poivre Timut et épices

Encore du poisson ? ben oui, vous savez que j’aime cela ! Pour changer un peu j’ai acheté un dos d’Eglefin dernièrement. C’est un poisson que je n’avais encore jamais fait car je crois bien que c’est la première fois que j’en vois. Je ne savais pas trop comment le cuisiner ou plus exactement je ne savais pas que servir avec comme accompagnement. Et puis je me suis souvenue du Pastassotto de ma chère Sofia (Plume et prose) qui l’avait parfumé au poivre de Kampot. Je n’en avais plus mais j’avais par contre un poivre Timut du Nepal que j’avais découvert chez David Vanille.  Il est assez cher mais on en regrette pas l’achat une fois que l’on y a goûté croyez moi ! Il a un parfum incroyable ! Je me suis donc décidée pour réaliser cet accompagnement avec mon poisson, d’autant plus que l’idée de faire cuire mon poisson dans le bouillon m’avait traversé l’esprit ! Il serait ainsi bien meilleur que cuit à la vapeur..!

Ce que j’en pense ?

Sofia, je te dis un réel merci pour ce plat ! Sans ta recette jamais je n’aurais eu cette idée pour cuisiner mon poisson et pour l’accompagner ainsi. Ca aurait été fort dommage car ce pastasotto était bien parfumé, de même que mon poisson qui s’est révélé bien bon, j’en rachèterais de l’Eglefin si j’en trouve encore. C’est un mode de cuisson que je vais retenir ! C’était en plus la première fois que je réalisais un Pastasotto. Je n’aime pas le risotto car je n’aime pas le riz qui colle, mais le Pastassotto ainsi fait je dois dire que je suis convaincue. C’est extra ! Je n’ai pas mis la crème épaisse pour que mon plat soit plus light mais c’était déjà parfait comme ça.  Ces langues d’oiseau n’étaient pas collées, c’était juste parfait. Je crois que tu m’ouvres de nouveaux horizons So, alors une fois encore merci pour ce plat ! 

La recette

 Ingrédients pour 2 personnes 

  • 2 morceaux de dos d’Eglefin
  • 1 verre à moutarde de pâtes Langues d’oiseau
  • 125 gr de champignons ou une boite de champignons
  • 1 cuillère à soupe de Thym séché
  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail fumé
  • 50 gr de lardons fumés
  • 1 cuillère à soupe de crème épaisse (pas mis)
  • 1 cuillère à soupe de poivre Timut du Népal (ou poivre de Kampot)
  • 1 cuillère à moka de curcuma
  • 1 cuillère à moka de paprika
  • Huile d’olive
  • Fleur de sel

 Déroulement de la recette  

  • Commencer par réaliser le bouillon. 
  • Pour cela, verser 50 cl d’eau froide dans une grande casserole
  • Ajouter le curcuma, le paprika, le thym et le poivre. Porter à ébullition
  • Eplucher l’oignon et le couper en lamelles
  • Verser un filet d’huile dans une sauteuse et faire revenir l’oignon et les lardons.
  • Lorsqu’ils sont dorés, ajouter les champignons coupés en lamelles (ou la boite de champignons égouttés)
  • Ajouter les langues d’oiseau et ajouter de suite une louche de bouillon. Saler. Remuer
  • Recommencer d’ajouter du bouillon progressivement pour que la cuisson des langues d’oiseaux se fasse.
  • Lorsque les langues d’oiseaux sont pratiquement cuites, ajouter dans le bouillon restant, les 2 morceaux de dos d’Eglefin.
  • Couvrir et cuire de 6 à 10 minutes en fonction de la grosseur du poisson. Les retirer ensuite avec une écumoire.
  • Servir dans des assiettes un lit de langues d’oiseaux et lorsqu’elles ont bien absorbé le bouillon poser un morceau de poisson dessus
  • Ajouter quelques grains de poivre sur le dessus
  • Servir aussitôt

Le conseil de Gut

Il est évident qu’il faut rester devant la sauteuse pour pouvoir réaliser le Pastasotto ! Il faut que celui ci absorbe une quantité de liquide suffisante et éviter que les langues d’oiseau n’attachent dans la sauteuse ! La cuisson du poisson dans le bouillon doit se faire lorsque les pâtes sont pratiquement cuites. 

Difficulté :

 

59 Comments »

    • Ben moi je trouve que si. C’est tout compact. Si j’en ai pas mangé souvent, j’ai pu en voir lorsque j’allais au resto et que certaines personnes qui m’accompagnaient en prenaient.. Tu as raison de ne pas bouger Catherine, c’est ce qu’il faut faire !! gros bisous

      J'aime

  1. Je fais parfois ce plat avec des coquillettes, mais avec les langues d’oiseaux , ça ressemble plus au risotto, d’ailleurs en Italie on les appelle aussi  » risoni  » quant à ce poisson , j’en trouve assez facilement, j’apprécié sa chair assez délicate

    Aimé par 1 personne

    • C’est vrai ? il est trop top ce poivre ! Quel bon parfum. Il a ben complété ceux de ce plat qui en possédait déjà pal mal ! très bon ! merci marie ! Reste sagement chez toi aussi ! Bisous bisous

      J'aime

  2. Quelle bonne façon de cuisine les langues d’oiseaux je testerais a mon tour c’est certain, et ce poivre que je découvre. J’ai découvert le poivre rouge long de Kampot que je te recommande si un jour tu en trouves qui aussi a un parfum qui enchante les papilles.
    Voila une assiette qui m’aurait plu 🙂
    grosse bise ma Claudine

    Aimé par 1 personne

    • Il faut que tu le testes ce poivre ! Pas du tout piquant il a un sacré parfum ! Je pense que l’on peut dire, l’essayer c’est l’adopter ! certes pas pour tout car il est cher mais de temps à autre pour parfumer un plat c’est génial ! Je connais bien le poivre de kampot mais je n’en avais plus. Je n’ai pas perdu au change, je préfère le Timut ! Merci ma samar ! gros bisous

      J'aime

    • Ah ! Je vois que tu es une adepte de ce poivre ! Moi également. Je ne l’utilise que peu car il est vraiment cher mais quand je veux me faire plaisir je sais que je vais avoir des parfums dans l’assiette ! c’était le cas ! c’était drôlement bon ! Merci chris !
      J’espère que tu vas bien. Surtout pas de risques inutiles hein ? Protège toi le plus possible ! mais je pense que c’est ce que tu fais. Gros gros bisous

      J'aime

  3. Je ne connais pas le poivre de Timut et je ne crois pas avoir déjà mangé de l’églefin mais je sais que je me régalerai avec ton plat de poisson ! Le pastasotto me fait penser à la cuisson des one pot pasta qui concentre les saveurs et que j’aime beaucoup. Ça me paraît beaucoup 1 cuillère à soupe de poivre mais sans doute que le poivre Timut est doux et on ne ressent que les parfums et pas le côté piquant. Je ne suis pas très calée en poivre mais mon mari apprécie beaucoup cette épice, il faudrait que je tente ta recette, elle devrait aussi lui plaire. Pour le moment malheureusement pas d’achat de nouveaux ingrédients prévus avant longtemps, les nouvelles découvertes sont pour plus tard. Passe un bel après-midi Claudine, je t’embrasse

    Aimé par 1 personne

    • Franchement si un jour tu as l’occasion achète ce poivre ! C’est pour son parfum qu’on l’utilise et pas pour son côté corsé car il n’en a pas. Il n’est pas du tout piquant. J’ai dosé de façon assez importante car j’avais beaucoup de liquide. C’était parfait comme ça. J’avais acheté des gousses de vanille chez David Vanille qui sont plus fournies que celles que l’on peut trouver en super marché et j’en avais profité pour acheter, en autre, ce poivre. Que j’ai bien fait !
      Oui en ce moment on ne va peut être pas pouvoir faire des plats innovants .. nous verront bien sinon ce sera pour plus tard comme tu dis. Merci Laurence ! je t’embrasse, bon après midi également !

      Aimé par 1 personne

  4. Moi je connais l’églefin que l’on apprécie aussi à la maison. J’aime bien cette proposition que tu nous présentes, c’est vraiment très appétissant et si j’aime bien le risotto, je devrais aussi me régaler de ce pastasotto.
    Bonne journée Gut. Bizh. Viviane

    Aimé par 1 personne

    • Tu le sais je ne suis pas fan de risotto mais là avec ces petites langues d’oiseau j’ai bien aimé ! ça m’a fait un super accompagnement pour mon poisson ! Très parfumé avec ce poivre ! Merci Viviane ! gros bisous

      Aimé par 1 personne

    • C’est un plat que l’on peut faire facilement si on a du poisson congelé et ces petites pâtes dans les placards ! J’ai beaucoup aimé ! Bon courage à toi Manue ! gros bisous

      J'aime

    • Oui je n’ai aucun doute là dessus ! Pour moi qui n’aime pas trop le risotto ce n’était pas gagné mais si j’ai beaucoup aimé !! Attention aussi à toi et les tiens ! Bisous bisous merci

      J'aime

  5. Oh mais quel honneur que de voir ta recette, je suis vraiment ravie qu’elle t’ait plu. Le poivre Timut oh quel choix si parfait et comme ce devait être délicieux. Et c’est vrai que le poisson cuit dans le bouillon c’est un régal, il en ressort parfumé à souhait et en parfait accord avec le plat. Pour la crème je te dirai franchement que parfois j’en mets et parfois non c’est selon les humeurs lollll. Encore mille merci ma Gut pour ta confiance et ton partage des plus gourmands. Ah j’allais oublier, l’eglefin aussi je ne connaissais pas, j’ai testé en le voyant à Grand Frais et ma foi je l’ai fort apprécié aussi.

    Aimé par 1 personne

    • Ca oui ça m’a plu ! moi qui n’aime pas le risotto j’ai été ravie de découvrir pour le remplacer ce Pastasotto ! Je pourrais ainsi me régaler des saveurs des risotto sans avoir du riz qui colle dans mon assiette ! En plus n’ayant plus de poivre Kampot, le poivre Timut du Népal était géant pour l’ajout de son parfum que j’adore. Franchement même sans crème qu’est ce que c’était bon ! merci pour ce délicieux plat So ! (comme toi c’est à grand frais que je l’ai trouvé l’églefin chouette !) bisous

      J'aime

Vous aimez ? Dites le moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :